- LA JUNGLE URBAINE DE PANTIN -

Pantin, sur la papier, ça n'est pas l'endroit le plus sexy du monde pour trouver des oiseaux. En cela réside le challenge : voir à Pantin ce que les autres n'ont pas vu.

À 150m à vol d'oiseau de l'appartement, coincé au milieu de bâtiments d'habitation hauts de 20 étages, se cache un jardin. Un jardin quoi, avec quelques arbres, quelques buissons, quelques bancs. Disons environ 1000m².

Je débarque la première fois début mars, avec l'immense ambition d'apercevoir une mésange ou un moineau. 

 Mésange bleue

Mésange bleue

 Mésange charbonnière

Mésange charbonnière

Résultat, après environ 20h de recherche : 26 espèces aperçues. In-cro-ya-bleuh.

En comptant celles vues dans le ciel depuis le jardin, ça donne : 

Corneille noire - Pie bavarde - Geai des chênes - Moineau domestique - Rougegorge familier - Pinson des arbres - Troglodyte mignon - Mésange bleue - Mésange charbonnière - Tarin des aulnes - Sizerin flammé - Accenteur mouchet - Pigeon biset - Mouette rieuse - Pouillot véloce - Merle noir - Bergeronnette des ruisseaux - Pigeon ramier - Mésange à longue queue - Chardonneret élégant - Roitelet triple-bandeau - Rouge-queue noir - Étourneau sansonnet - Serin cini - Épervier d'Europe - Fauvette à tête noire

 Sizerin flammé

Sizerin flammé

C'est bien gentil de compter. Le but reste quand même de pouvoir capturer les meilleures images de cette faune urbaine, et de pouvoir les montrer, de pouvoir raconter, sensibiliser. 

Pour le moment, les gens qui promènent leurs chiens et les fumeurs de pétards, qui habitent les tours, me prennent toujours pour un fou. Un dialogue possible ? À voir. J'aimerais. 

 Accenteur mouchet

Accenteur mouchet

Pour finir, un shoot terrible du plus petit oiseau d'Europe qui s'affaire dans un cornouiller mâle en fleur : le roitelet triple-bandeau.

 Roitelet triple-bandeau

Roitelet triple-bandeau

Pas d'doute ma bonne dame, c'est l'printemps !